Vous lisez 10 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #4038
      Francis
      Participant

      Bonjour à toutes et à tous

      Je dois enrucher une ruchette et déplacer celle -ci sur son emplacement définitif qui se trouve à 400 m a vol d’oiseau de son emplacement actuel.

      Dois-je

      1) déplacer la ruchette (4 cadres de couvain, 2 cadres gaufrés) sur son futur emplacement et faire le transvasement en ruche  après un temps d’adaptation des abeilles dans leur nouveau environnement

      2) effectuer le transvasement sur le lieu actuel et ensuite déplacer la ruche sur son emplacement définitif.

      N’y a t’il pas un risque vu la distance (400 m) que les butineuses, après déplacement reviennent sur l’ancien emplacement ?

      Faut il les placer dans le noir pendant 48 H pour éviter cela

      Merci a vous pour vos précieux conseils

       

    • #4042
      Gilles
      Participant

      Bonjour Francis,

      transférer la ruchette avant ou après déplacement… le vrai problème n’est pas là. Le problème c’est que les butineuses vont effectivement revenir sur l’ancien emplacement et ce n’est pas bon pour le couvain. La seule solution moins « barbare » que de mettre ta ruchette fermée et au noir pendant 48H, c’est de la déplacer quelques jours (une petite semaine) à au moins 3 km de l’emplacement d’origine puis de la ramener sur son emplacement définitif, en faisant les déplacements toujours de nuit quand tout le monde est rentré. Voilà ce que je ferai personnellement. Je suis persuadé qu’un adhérent habitant à plus de 3 km de chez toi te permettra de déposer ta ruchette pour un court séjour. Par principe, nous ne proposons pas le rucher-école… Je t’aurais proposé chez moi sans problème mais je pense que les 3 km n’y sont pas…. Je ferais le transfert ruchette-ruche après ce petit voyage, sur l’emplacement définitif.

      Bien à toi

    • #4060
      Eric
      Participant

      Bonjour Francis,

      Si tu n’as pas la possibilité de déplacer ta colonie sur un terrain à plus de trois kilomètres de l’emplacement initial, la solution de la mettre au frais 48h est faisable (je l’ai fait au RE la semaine dernière, d’autant que la météo annoncée est à la pluie). En revanche, je ferai le transvasement sur l’emplacement initial puis quand tout le monde est rentré, fermeture, mise au frais avec un nourrissement puis mise en place sur l’emplacement définitif, nourrissement et ouverture.

      Eric

    • #6984
      Thierry du Thoronet
      Participant

      Bonjour à tous. Je dois également déplacer mes ruches d’une vingtaine de mètres dans mon rucher pour les mettre dans un endroit plus ensoleillé. Du coup j’ai déménagé mes ruches sur un nouveau site à 15 km, de nuit. J’ai lu plus haut que si je les laisse une semaine cela suffit et que je peux les ramener à leur nouvel emplacement.

      Avez-vous des conseils, partages d’expériences ou des idées sur ce sujet , à savoir le temps d’attente avant de les ramener? Je ne voudrais pas les ramener trop tôt.

      Merci !!!

       

    • #6986
      Gilles
      Participant

      Bonjour, pour moi une semaine est largement suffisante. A l’issue, fermer les ruches en fin de journée, toutes les abeilles rentrées et faire le déplacement inverse aussitôt ou à la nuit vers les emplacements définitifs. Ouvrir les ruches aussitôt posées.

      Gilles

    • #6991
      Thierry du Thoronet
      Participant

      Allez, j’ai mon programme de la soirée !!! Merci à tous, et à Gilles en particulier.

    • #6993
      Gilles
      Participant

      Merci Thierry, à l’ouverture à l’arrivée, attendre quand-même un petit quart d’heure pour que tout le monde se calme après les secousses du transport. Toujours se protéger un minimum (visage) à l’ouverture ou à la fermeture. A cette saison, je pense inutile d’allumer l’enfumoir. S’assurer enfin que pendant le voyage, les ruches soient ventilées pour ne pas étouffer les abeilles…cela va de soi !

      Amicalement,

      Gilles

    • #7023
      Jackie
      Participant

      Bonjour Thierry, je viens de voir ton post ainsi que celui de Gilles. Perso, je n’aurai pas pris le risque de déplacer les ruches en ce moment. Ma crainte vient du fait que les nuits sont plutôt fraîches avec quelques fois des températures de 10° à peine vers 19H00. Tu es du Thoronet, et il y fait assez froid si je ne m’abuse?  Le risque lors du transport ou lors de la manipulation en elle même de la ruche est un choc, une légère secousse, qui pourrait faire que la grappe se désagrège et qu’une partie des abeilles se retrouve sur le plateau. Durant la nuit avec cette température impossible pour elles de se regrouper: mortes en bas.

      Même si effectivement la journée les abeilles sont en vol actuellement, les températures des nuits sont inverses.

      J’espère me tromper en attendant ton prochain message pour la fin de ta mission car tu aura fais deux fois une manip…….

      Jackie

    • #7027
      Gilles
      Participant

      Bonsoir, je suis assez d’accord avec Jackie pour dire qu’en hiver ce n’est pas le meilleur moment pour déplacer des ruches surtout s’il fait froid. J’ai pensé que tu n’avais pas trop le choix. Si tes ruches sont encore sur l’emplacement de substitution, laisse-les plus longtemps pour attendre des jours meilleurs et surtout des nuits….

    • #7041
      Thierry du Thoronet
      Participant

      OK merci à vous deux. J’avais effectivement une information qu’il fallait être très prudent avec la grappe, pour éviter qu’elle se désagrège. En descendant, on a roulé à 40 à l’heure et évité les à-coups et les virages trop secs. Néanmoins au vu de vos messages, je ne vais pas prendre de risques et je vais laisser les ruches pour le moment sur le nouvel emplacement, jusqu’à des heures plus douces… merci pour vos conseils et pour votre accompagnement, c’est très précieux pour tout le monde.

    • #7051
      Jackie
      Participant

      Bonjour Thierry, sage décision.

      Je comprends qu’en été il faille déplacer de 3 km: jour long, chaud, abeilles butinent. Mais en hiver c’est l’inverse.
      Ce que j’aurai fais: attendre des températures froides la nuit et en journée que cela ne dépasse pas les 10 degrés voir 12 degrés maximum. Déplacer directement la ruche de 20 mètres et dans le doute mettre quelque chose pour interdire la sortie des abeilles pendant 3 jours. Cette petite claustration arrive lorsqu’il pleut par exemple, ou lorsqu’il fait vraiment froid.
      Je ne pense pas qu’il y ait une surchauffe de la colonie voir un sentiment de panique, avec le froid elles vont surtout penser à faire la grappe et à la chauffer. J’observe mes ruches régulièrement et la moyenne d’activité se situe entre 10h30 et 14h30 voir 15 heure. La température extérieure monte doucement mais descends très vite. Cette petite absence de 4 à 5 hueres de vol ne va pas être pénalisant pour la colonie, c’est mon avis.

      Car lorsque l’on y réfléchi bien, tu as bougé ta ruche de 3 km en prenant des précautions, utilisé ton véhicule (consommé du carburant), re bouger ta ruche re consommation de carburant: tout cela pour 20 mètres en hiver.
      Bonne mise en place quand même.
      Jackie

Vous lisez 10 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.