Récupération d’un essaim sur cire

La récupération d’un essaim sur cire peut demander du temps et n’est pas sans danger. La colonie peut être installée depuis 3 semaines comme 3 mois et sera prête à se défendre si nécessaire. Malgré la hauteur et le lieu, il est nécessaire de la traiter comme une colonie en ruche : d’où enfumoir et fumée.

Dans la plupart des cas, celle-ci sera installée derrière un volet. Mais il arrive que ce soit dans une cheminée, un tronc d’arbre, voire un faux plafond… Il est donc nécessaire pour l’apiculteur d’informer le propriétaire des lieux qu’une fois l’opération commencée elle ne pourra plus s’arrêter.

Le principe est de découper les cires et de venir les fixer sur les cadres à l’aide de fil inox ou d’élastiques puis de les mettre au fur et à mesure dans la ruche en respectant leur ordre de décrochage. Le point essentiel, comme pour un essaim sans cire, est de mettre la reine le plus tôt possible dans la ruche afin que les abeilles puissent signaler sa présence et battre le rappel.

Un appareil peut s’avérer très utile dans cette récupération : l’aspirateur à cendres. Son grand avantage est qu’il dirige les abeilles directement dans sa cuve sans passer par des filtres ou autres : mortalité inexistante.  Il suffit d’aspirer toutes les abeilles que l’on voit dans un premier temps pour diminuer le nombre de celles-ci puis ensuite celles se trouvant sur la face accessible de la première cire que l’on va décrocher, puis de continuer ainsi de suite. De temps en temps, il faut vider le corps de l’aspirateur dans la ruche et avec un peu de chance de transférer la reine dans le même mouvement.

Afin d’éviter que les cires ne tombent en bas des cadres, il ne faut pas hésiter à appuyer un peu sur celles-ci pour les incruster sur les fils des cadres. Par la suite les abeilles feront le reste en solidifiant les cires. Il est aussi possible d’utiliser des élastiques pour fixer les cires.

Généralement, les cadres contiennent du miel et celui-ci vient à couler un peu partout. De même, malgré toutes les précautions des abeilles seront tuées. L’usage de protection est recommandé ainsi que le nettoyage des lieux avant de partir.

La récupération de la ruche ou ruchette devra se faire le soir.

3 à 4 jours après la récupération, une petite inspection s’impose afin de vérifier en priorité la ponte, la reine ou de constater (malheureusement) l’édification de cellules royales. Une fois que les cires seront bien fixées aux cadres, il faudra enlever les élastiques ou autres systèmes de maintien. Ne pas hésiter à nourrir si besoin.

Il est aussi conseillé de traiter contre le varroa (acide formique par exemple) quelques jours après.

S’il s’agit d’une première colonie, il faudra la déclarer sur le site gouvernemental de la DGAL comme indiqué par ailleurs sur le site.

Bonjour